2

Livre numérique : bouffée d’air libre ?

L’activité du blog Aldus arrêté depuis plus de deux ans. Je ne trouve pas l’intérêt de reprendre une activité très chronophage. Elle avait accompagné le démarrage et la consolidation des usages, elle prend moins de sens aujourd’hui. Malgré cela, toujours entre 300 et 600 pages vues en moyenne chaque jour. J’espère que chacun y trouve quelque chose. Et puis de temps en temps, un message qui va droit au cœur, celui-ci cette semaine : “Grâce à vous et votre blog, j’ai réalisé avec bonheur le passage au numérique, il y a quelques années. Vos analyses, personnelles et engagées (hors de chapelles habituelles) sont une bouffée d’air libre.” De la liberté, en effet, c’est ce qui nous manque toujours avec des modèles qui restent toujours bien décevants, entre formats propriétaires, verrous limitant les usages, prix prohibitifs…

Livre imprimé et livre numérique toujours renvoyés dos à dos alors que la complémentarité m’a toujours apparu une évidence dans les usages de lecture et la constitution de nos bibliothèques. Cela devient de plus en plus évident aussi en ces époques de confinements, entre les liens avec les libraires à préserver et les accès à la lecture à maintenir. On nous dit d’aérer nos intérieurs, il faudrait aussi aérer nos esprits en la matière. Tous les livres sont des bouffées d’oxygène, un message à passer…

PS: cette belle illustration sur les petits sacs en papier de la librairie “Le Livre” à Tours, pensées à elle…

aldusherve

2 commentaires

  1. Je rêve d’une offre “le epub pour 1€ de plus”.
    J’aime bien avoir l’objet livre dans ma bibliothèque mais parfois je préfère le confort de la liseuse.
    Comme je souhaite faire vivre ma petite librairie de proximité, je n’achète que du physique.

  2. En effet, l’offre couplée sans doute souhaitée par beaucoup d’entre nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *